Le régime d’Etat providence joue un rôle dans le bien-être

Andreas Hadjar et Robin Samuel ont cherché à évaluer l’influence du régime d’Etat Providence dans le niveau de bien-être subjectif des habitants d’un pays. Le niveau de bien-être subjectif est plus homogène dans les pays à Etat-providence social-démocrate. Au contraire, les régimes post-socialistes ou libéraux semblent favoriser des écarts en termes de bien-être plus importants.

La compétence politique dicte nos préférences économiques

Ann-Kristin Kölln, en utilisant les données ESS, montre que la sensibilité à la politique a une influence certaine sur les préférences économiques des citoyens européens.

Changement climatique et opinion publique : la France aurait-elle changé ?

Le croisement des résultats de l’ESS avec des données d’une enquête de la Commission européenne sur le rapport au changement climatique montre une sensibilité plus importante, en France, à la responsabilité individuelle dans la lutte contre le changement climatique.

La crise a-t-elle érodé le soutien à la démocratie ?

Paul Pennings (Vrije Universiteit Amsterdam), en utilisant les indices de satisfaction de l’ESS quant au système politique, montre que le degré de résistance des sociétés aux crises économiques affecte le soutien populaire à la démocratie.

Mariage et bien-être subjectif : une alchimie en question ?

Les enfants font-ils le bonheur ? Avec des données tirées de l’ESS8, Mare Ainsaar (University of Tartu) montre que les liens entre vie de famille et bien-être dépendent, entre autres, du régime d’allocations familiales.

La participation politique post-communisme

Un manque de gouvernance solide et un haut niveau de corruption participent à un faible engagement politique en Europe centrale et en Europe de l’est.

Mariage et relations

L’approbation des unions non traditionnelles (dont la cohabitation) et de l’homosexualité continue de varier selon les pays en Europe.